LE PRESIDENT ET LA SEPARATION DES POUVOIRS…

LE PRESIDENT ET LA SEPARATION DES POUVOIRS…

Pas de commentaire

De même que certains spots « publicitaires » gouvernementaux posent de façon péremptoire les modalités de la future réforme des retraites, avant même qu’elle n’ait été discutée ou votée par les Représentants du peuple, le Président de la République n’outrepasse-t-il pas ses droits et devoirs quand il affirme : « Je dis : les 62 ans, nous n’y toucherons pas. Je dis : l’équilibre des cotisations public/privé, c’est une question de justice,. On ne peut pas y toucher »

La constitution garantit en effet la séparation des pouvoirs et la souveraineté du peuple :

Article XVI
Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.
Article 3
La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

Article 4
Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

Faut-il rappeler que M. Sarkozy, Président de la République, est le garant de cette constitution ?

Alors, à chacun ses prérogatives !

Chaque citoyen a la possibilité de s’exprimer pour ou contre telle ou telle réforme.
Chaque citoyen peut exposer ses suggestions à ses députés.
Chaque citoyen qui désire participer personnellement à la formation de la loi peut déposer une pétition à l’Assemblée nationale…

Chaque citoyen a le pouvoir d’agir !

Car en démocratie, il n’y a pas de petits citoyens, ni de grands citoyens.

N’oublions pas que, même si le Président de la République représente l’ensemble des Français, il ne peut en aucun cas se substituer au peuple, seul souverain.

Cordialement.
M. Lebreton

Les billets de l'auteur :

Nous suivre

Nous soutenir

Newsletter

Back to Top